Moi, la Bible et l’homosexualité : Lévitique 18 : 22 et 20 :13 – Recto Verso

Avant d’aborder le Lévitique j’aimerais signaler, dans cette série de billets consacrés à la Bible et l’homosexualité, le livre de Jude au verset 7 (l’avant-dernier livre de la Bible). Il fait également référence à Sodome et Gomorrhe. Enfin, juste pour votre culture. :p

la Bible et l'homosexualite
la Bible et l’homosexualité

Lévitique 18 : 22 et  20 :13

Lévitique fait partie avec Deutéronome, des livres du Pentateuque que j’ai appris au début de ma relation avec le Seigneur. Je les connaissais tellement par cœur que je me souviens toujours de cette conversation entre une amie et moi il y a 6 ans lorsque, afin d’éviter toute ambiguïté dans notre amitié, je lui avais fait part de mon orientation sexuelle  :

– Mais l’homosexualité est interdite dans la Bible!

– Ha bon!

– Mais oui me dit-elle. Dans Lévitique (elle ne se souvenait ni du chapitre, ni du verset, oublis que je me suis vite fait de corriger)

– Ha. Mais tu savais que dans ce même Lévitique interdit de manger du porc? lui ai-je rétorqué alors qu’elle s’apprêtait à engloutir une énorme tranche de jambon de porc.

– Noon!Tu mens!

J’ai ouvert ma Bible avec laquelle je trainais à l’époque et je lui ai fait lire et son passage et celui dont je parlais.

– Sérieux! Je savais pas.

Je pourrais vous prouver (Bible à l’appui)  que les lois et les ordonnances de Dieu au peuple d’Israël ont été écrits afin de les distinguer, eux, peuple de Dieu, des Égyptiens et des Cananéens (cf lev 18:2-3,18:24 et 20:23). Cananéens ici faisant référence aux peuples vivant dans le pays que Dieu a donné à Israël en héritage.

Et les actes sexuels homosexuels ne faisaient certainement pas allusion à une relation à long terme entre deux personnes de même sexe. Car il est écrit « tu ne coucheras » pas et non « tu n’aimeras point ». L’acte et non le sentiment.

En outre, s’il fallait tirer des versets de leur contexte, j’aurais déjà exterminé tous les adultères de mon entourage selon qu’il est écrit : « Si l’on trouve un homme couché avec une femme mariée, ils mourront tous les deux (Deut 22:22). » Les « Bâtards » ne prendraient pas part au culte de l’Éternel (Deut 23:2).

Si nous étions tous si bons pratiquants, l’usure n’aurait pas pignon sur rue (Deut 23:19), nous bannirions les succulents jambons, saucissons de nos baguettes de pain le soir à la boulangerie (Deut 14 : 8) et les femmes (moi en premier) cesseraient de mouler leurs formes dans des pantalons frisant l’indécence (Deut 22:5). Ces textes sont tous tirés du Pentateuque.

D’aucuns me diront ( et je ne sais sur quelle base) que ces péchés sont moins graves que l’homosexualité. Au nom de qui? Un texte hors de son contexte est un prétexte.

Mais surtout, tout ceci ne répond pas à ma question : une personne homosexuelle peut-elle vivre en harmonie avec son Dieu malgré son orientation sexuelle ?

En attendant les prochains billets, je vous laisse avec ce blog tenu par des chrétiens gays et celui-ci sur la theologie.

Miaouuu!

Published by

RectoVerso

RectoVerso

Le blog d'une femme noire, africaine et lesbienne. Les "titres" changent notre perception d'autrui. Donc permettez moi de rester anonyme. #LGBT #HumanRights

2 réflexions au sujet de « Moi, la Bible et l’homosexualité : Lévitique 18 : 22 et 20 :13 – Recto Verso »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *