Recto Verso back in the game – Recto Verso

Hello tout le monde,

Comment allons-nous?  Je vais tpujours à pieds mais je me porte bien. J’espère vous aussi.

Je suis passée par de nombreux états compliqués (faut croire que l’instabilité est le propre des homo) mais par la grâce, tout rentre progressivement dans l’ordre.

J’espère vous avoir manqué. Vous en tout cas, je n’ai eu de cesse de penser à vous.

Donc sauf changement indépendant de ma volonté, le blog connaîtra de légères améliorations ou devrais-je dire de nombreuses folies. Plus on est nombreux plus on est fous à ce qu’il paraît.

Plusieurs de mes « consoeurs » ont accepté de se joindre à l’aventure. Une sorte d’itinéraires croisés entre elles qui ont grandi « là-bas » et maintenant retournent (pu pas) et nous qui n’avons connu qu’un seul continent.

Il y aura donc souvent, des billets en langue de Shakespeare. L’appli « Duolingo » m’a aidé à passer de – l’infini à zéro en anglais. J’en suis pas peu fière.

Vu que notre monde est fait d’aventures, il y aura une page/catégorie dédiée. Je m’en réjouis à l’avance car croyez le ou pas, ces filles ont de l’imagination à revendre.

Bon, en amante fidèle (à mes infidélités) je vous emmenerai toujours plus loin dans l’univers Lesbien vu de l’intérieur.

Je reviendrai évidemment sur les derniers événements majeurs de la communauté LGBT : la Gay Pride (vous savez, quand la renommée parvient aux bonnes oreilles) et bien sur « Call me Caitlyn » ou l’intrusion dans l’univers de la transsexualité. J’avoue, je n’y comprends pas tout mais au moins, je partagerais mes connaissances avec vous.

Je sais pas pour vous mais chez moi, ça fait un joli programme qui ne me laissera pas l’occasion de chômer.

Je vais donc de ce pas conconcter le premier billet made in Lesboland. Excellent week-end à vous.

 

Miaouuu!

Je suis lesbienne et je m’instruis ! – Recto Verso

Dimanche 17 mai, journée internationale de lutte contre l’homophobie (IDAHOT15), entendez, toutes les phobies envers chaque groupe du sigle LGBTIQ.

En 2015, l’homosexualité étant encore assimilée à une instabilité mentale en Afrique subsaharienne, c’est pas demain la veille que notre condition connaîtra un traitement meilleur.

visuel IDAHOT par Andbraiz
visuel IDAHOT par Andbraiz

En attendant donc, puisque nous sommes malgré tout des individus dotés de sens et d’intelligence (comme tout être humain normalement constitué) nous avons besoin de subvenir à nos besoins primaires (se nourrir, se vêtir, se loger, se soigner), donc prétendre à un travail (l’intégration fera l’objet d’un futur billet). Ces écrits sont le résultat de mon expérience personnelle.

Avant toute chose, je me dois de vous dire que nos réussites sont le reflet des sacrifices consentis. Tu consacres une journée, ton succès s’étalera sur une journée. Qui veut donc aller loin ménage sa monture.

Alors, comment faire pour s’instruire quand on est lesbienne et que notre éducation n’est pas une priorité pour nos familles. Continue reading Je suis lesbienne et je m’instruis ! – Recto Verso

Les VRAIS besoins des LGBT africains – Recto Verso

Un ami très cher a pris la clé des champs il y a quelque jours à l’occasion d’une énième formation a laquelle il prenait par en Europe. Et forcement, c’est le scandale dans son association mère. Mon ami a carrément dit qu’il leur a fait ça dur, sans vaseline. Tiens, pourquoi toujours ce rapport entre le viol et une action d’éclat? Bref.

Bien que je l’aurais fait différemment (tout est dans la manière), je comprends parfaitement son acte et le respecte. Nous venons sur terre en détail (dicton africain).

Je disais dans le dernier billet ici que le business de l’homosexualité profite a tous sauf aux homosexuels. Ma nouvelle amie ( 🙂 ) me disait encore récemment qu’un « un frère » vivant « la-bas » qui lui faisait la cour lui a confié qu’il avait composé ses dossiers en tant qu’homosexuel et que ses frères en instance de départ feraient la même chose une fois « là-bas ». No comment!

Pour en revenir a mon ami, je disais donc que je comprends parfaitement son acte et je pense qu’il est temps pour nos chères ONG internationales et partenaires de repenser leur soutien/politique à l’égard des LGBT africains. Je parle pour ce que je connais. Continue reading Les VRAIS besoins des LGBT africains – Recto Verso

En Afrique, le «business» de l’homosexualité profite à tous sauf aux LGBT – Reto Verso

Une amie me disait récemment « tes titres et toi… ». Chez nous, quand on commence une phrase et on la laisse en suspens, le sous-entendu est lourd de sens. Et aussi lourd de sens que mon titre puisse paraître, j’assume mon propos.

Business selon le sens populaire de Larousse online désigne « Toute chose qu’on ne parvient pas à dénommer« .

Moi j’ajouterai concernant l’homosexualité, « tout ce qui se crée autour de l’homosexualité en terme d’activités et de concepts et qui génère un gain/profit  (constant ou périodique)« .

En Afrique (francophone précisément), trois catégories de « business » sont a prendre en compte : Les pro, les contro* et les autres.. Continue reading En Afrique, le «business» de l’homosexualité profite à tous sauf aux LGBT – Reto Verso